Prix romand 2008

Composé de représentant-e-s de l’AGBD, du GVB et du GRBV, le jury du prix 2008 a choisi comme lauréates :

  • Sandrine CLEMENT, Caroline SALAMIN et Debora WYLER :

    La bibliothèque sans bibliothécaire : l’autogestion comme outil de communication à la Cité du Genévrier

[singlepic id=13 w=300 float=right]

Ce travail hors des sentiers battus aborde l’un des fondements de notre métier : l’utilité d’une bibliothèque, ici la bibliothèque professionnelle de la Cité du Genévrier (établissement accueillant des personnes vivant avec un handicap ou en perte d’autonomie, situé sur les hauteurs de Vevey).

Les trois lauréates ont su “ouvrir les yeux” au personnel sur la richesse que représente un fonds documentaire en milieu professionnel. De cette (re)découverte est né un engagement fort de plusieurs membres du personnel pour défendre la pérennité d’une collection de livres.
Le fonds poussiéreux et obsolète devrait se métamorphoser prochainement en une collection documentaire vivante et actuelle.

Composé de représentant-e-s de l’AGBD, du GVB et du GRBV, le jury du prix 2008 (seconde attribution) a choisi comme lauréate :

  • Karine PASQUIER :

    “Des bibliothèques pour le Sénégal : mise en place et intégration de bibliothèques en Afrique de l’Ouest”

[singlepic id=10 w=180 float=right]

C’est une belle initiative de coopération internationale Nord-Sud (entre la Suisse et le Sénégal) dans le domaine des bibliothèques que ce travail de diplôme met en valeur. Le jury a particulièrement été sensible au fait que ce projet s’inscrit dans la durée : initié en 2003, déjà par une étudiante de la filière information documentaire de la Haute école de gestion de Genève, le flambeau a été transmis à des étudiants de première année de cette même école (un des objectifs de ce travail de diplôme). C’est surtout une pierre qui s’ajoute à un édifice qui aurait pu apparaître fragile à ses débuts, mais dont l’assise en sort encore renforcée : un bel avenir se dessine entre des bibliothèques au Sénégal et la Suisse. Ces apports, c’est notamment l’installation de trois bibliothèques au Sénégal, c’est aussi la transmission d’une formation de base aux personnes qui “porteront” ces bibliothèques, c’est encore un manuel pratique pour créer une bibliothèque en Afrique de l’Ouest (“Des bibliothèques pour le Tiers-Monde : préparation, mise en place et suivi”).

Ce Prix a pour objectif, notamment, de valoriser notre profession à l’extérieur de cette dernière. Voici un exemple qui asseoit davantage nos métiers dans les échanges internationaux. Voici donc un exemple généreux et concret qui peut servir de vitrine à notre profession. Bravo à son auteure.